Je m’appelle Yann, suis Ostéopathe à Nice et dans cet article j’aborde avec vous le sujet des “Croyances limitantes“.

Cela ne vous parles peut-être pas en premier abord mais vous allez découvrir que ces dernières régissent une grande partie de nos actes et pensées dans notre quotidien.

C’est un article que j’ai décidé de partager avec vous qui fait suite à l’article sur le Lacher prise” précédemment abordé.

Je n’invente rien, je partage juste avec vous un sujet qui me passionne et qui ,vous allez voir…va peut-être vous perturber ou vous amener vers une prise de conscience…

Une croyance limitante : c’est quoi ?

« Nous sommes ce que nous pensons » Cette simple petite phrase résume à elle seule notre univers !

Notre nature humaine a vite tendance à vouloir rationaliser, segmenter et ancrer des réalités qui nous considérons comme vraies, comme acquise !

Elles nous donnent la sensation de « zone de confort », de « contrôle » ,ce qui nous rassure ! Nous en avons fait des certitudes bien ancrées et qui sont propres à chacun !

Nous les tirons de nos expériences personnelles, qu’elles soient individuelles, sociale ou encore familiale.

Le problème est que ces croyances deviennent vite limitantes et conditionnent notre perception et abord de la réalité ! et surtout faussent complètement notre potentiel et notre réalité !

Ce que cela implique ?

Les croyances limitantes deviennent rapidement anxiogènes et toxiques pour notre évolution et épanouissement personnel ; nous pouvons déjà y faire un pont avec l’article sur le lâcher prise puisque nos croyances limitantes sont paralysantes et nous amènent directement dans le contrôle au détriment du lâcher prise !

Les croyances limitantes sont bien ancrées en chacun de nous et on l’effet pervers de nous pousser à trouver tout « argument », « soupçons de preuves » pouvant appuyer et renforcer notre croyance !

Nous vivons dans une société ou les pressions sociables sont très puissantes et certaines croyances limitantes sont courantes et bien ancrées ! Comme par exemple le fameux « il faut travailler dur pour réussir » ! Nous sommes bien d’accord qu’il faut bosser pour atteindre ses objectifs personnelles ou professionnelles ! mais ce schéma laisse place à une croyance limitantes qui nous conditionne sur un « la réussite est proportionnelle à la pénibilité du travail ».

A titre d’exemple, un de mes patients, chef d’une petite entreprise me disait que sa boite avait des difficultés et que les objectifs n’étaient pas atteints ! il m’a sorti le « je ne comprends pas ! je bosse comme un fou de 7 h à 22 h et presque 7 jours sur 7 » ! Sa croyance était de penser que la pénibilité du travail devait être proportionnelle aux résultats de l’entreprise ! je lui ai suggéré de lâcher un peu de lest et de travailler moins ! Sa croyance a bloqué et m’a répondu «  je ne peux pas ! si je fais cela  , l’entreprise coule ! » presque 6 mois plus tard lorsque je reçoit de nouveau ce patient  , il m’a dit que l’entreprise allait mieux : de lui-même il m’a dit se limiter a 8h de travail par jour ! ce qui lui a permis de souffler et d’être plus efficace ! il a réussi a casser une croyance limitante ! Moins de travail pour plus d’efficacité!

Idem pour un jeune homme adepte de musculation venu me consulter me disant qu’il ne comprenait pas pourquoi il n’arrivait plus à progresser depuis des mois ! « je ne comprends pas ! je m’entraine comme un fou presque tous les jours ! » je lui ai suggéré de passer à 4 voir 5 séances maximum par semaine et sa croyance m’a répondu « mais non ! si je m’entraine moins je vais revenir en arrière  et de toute façon c’est écrit partout « NO PAIN NO GAIN » !

L’entrainement physique est important mais celui-ci oubliait un point fondamental : le repos ! le corps a besoin de repos entre les séances pour récupérer mais surtout progresser ! cela est important dans la progression et ce dernier était en train d’épuiser son corps.

D’autres croyances limitantes sont courantes mais les développer serait bien trop long pour cet article : mais l’on peut retrouver le fameux « on n’a pas droit a l’échec ! » mais pour réussir il faut tester et se tromper…. Il n’y a pas d’échecs mais que des expériences ! je vous mets au défi de me trouver un chef de grande entreprise qui n’a pas connu l’échec ou même la faillite avant de réussir ! Le problème de cette croyance est que cela nous amène à : je ne vais pas tenter car je risque de me tromper ! oui mais…donc tu n’as rien fait…. Donc c’est tout de même un échec ! Ton seul risque de tenter aurait été de …réussir…

A titre plus personnel, je suis par exemple confronté à mes propres croyances limitantes mais aussi à celle des autres ! notamment dans les articles que j’écris par exemple !

Parfois cela se révèle même très inconfortable et virulent pour moi !

Lorsque j’ai mis en ligne l’article sur le lâcher prise j’ai eu quelques messages et appels ! j’avais confronté certaines personnes à leurs croyances limitantes et de peur de leur casser ces dernières étaient rentré dans le schéma de « trouver des arguments pour conforter leurs croyances » les plus récurrentes étaient :

– « je suis bien trop jeune et inexpérimenté pour pouvoir aborder un sujet tel que le lâcher prise »

– « Pour avoir le droit et la légitimité de pouvoir aborder le sujet de tout ce qui touche et aborde la notion de lâcher prise et bonheur, il faut avoir été faire un stage auprès d’un grand maitre pour comprendre ce sujet… »

Pour l’article sur le Detox du foie j’ai eu l’appel d’une naturopathe me disant que je n’avais pas les qualifications requises pour avoir le droit d’aborder ce sujet…chasse gardée.

Et a titre d’exemple plus courant , qui se reconnait lorsque je lui dit : « mes parents me demandaient ce que faisait comme métier les parents de mes petites amies ou de mes simples amis » En effet , certaines pressions sociales nous conditionnent a penser que la profession des parents nous font rentrer dans des cases sociales et savoir si les fréquentations étaient bonne ! Hors l’on peut avoir un salaire de cadre supérieur et être le pire des hommes tout comme avoir le métier le plus modeste et être la plus belle des personnes.

Tant de croyances limitantes auxquelles j’ai été confronté ! les miennes aussi rassurez-vous !

Pourquoi s’en libérer ?

On se rend compte que l’on dépense énormément d’énergie à vouloir justifier nos croyances afin de les renforcer plutôt que les remettre chaque jour en cause et jouer le jeu du lâcher prise.

D’un point de vue plus personnel, mes croyances limitantes m’ont certainement biaisé ou écarté quelques belles expériences ou partage de vie.

Il faut osez s’en détacher afin de vivre pleinement de nos sens.

Comment faire ? par où commencer ?

Faites le petit test de prise de conscience ! Il est très important !

A-Prise de conscience

Choisissez-vous une journée et prenez conscience de tout ce que vous dites, faites et ressentez ! Vous allez vous rendre compte que vous êtes rempli de croyances limitantes qui vous conditionnent et limitent dans ce que vous faites et vous amènent à passer a côté des accords toltèques ! (Surtout le 1er : ayez une parole impeccable, le 2eme : n’en faites pas une affaire personnelle et le 3eme : ne faites pas de suppositions)

Vous allez vous rendre compte que vos croyances gouvernent énormément vos pensées et réactions et sont conditionnées la plupart du temps ! mais aussi que 90% de vos paroles sont dans le négatif !

En un seul mot : vous êtes bien souvent dans le contrôle au détriment du lâcher prise !

B-identification

A partir de ce petit test, il est important pour vous d’identifier vos croyances, ce qui renforcera votre prise de conscience !

C-détachement

Il est important de s’en détacher et de casser la croyance !

Nous allons avoir deux reflexes : le 1er sera d’essayer de justifier notre croyance et la renforcer en argumentant ! lâchez prise là-dessus ! La 2eme sera de vouloir comprendre l’origine de celle-ci !

Vous pouvez le faire, comprendre de ou la croyance provient , de quelle(s) expériences passées la tirez-vous ! mais le plus important est de s’en détacher ! pas besoin de comprendre l’origine pour cela ! Coupez juste la corde qui relie l’ancre à votre bateau !

Jouez le jeu du lâcher prise jour après jour ! vous allez découvrir une nouvelle sorte de détachement et de plaisir qui remplira vos journées !

Au début , cela sera un inconfort , puis petit a petit un relâchement qui vous amènera bien vite vers l’épanouissement personnel.

Conclusion

Les croyances gouvernent facilement notre vie personnelle et interfèrent avec notre lâcher prise au quotidien : elle deviennent vite limitantes.

L’ojectif de cet article est de partager avec vous un sujet qui me passionne et n’est en aucun cas une finalité.

Je vous invite à tenter l’expérience de détachement de vos croyances qui vous amènent dans un état anxiogènes et découvrir épanouissement personnelle au quotidien.

Ayez confiance en vous , ayez confiance aux gens qui vous entourent , ayez confiance en l’univers.

Yann Serniclay Ostéopathe DO.

Laisser un commentaire