Je m’appelle Yann , suis Ostéopathe à Nice et cette semaine  je vous présente mon point de vue sur le yoga , que j’ai découvert et pratique depuis ce début d’année 2017.

L’effet de mode aux mille bienfaits !

Des magazines à la télé en passant par les réseaux sociaux et les innombrables centres dédiés qui s’ouvrent ici et là, le yoga est partout ! S’il a été popularisé dans nos civilisations occidentales au début des années 70 – merci la génération hippie – cette pratique visant à atteindre l’harmonie parfaite entre le bien-être du corps et la tranquillité de l’esprit qui a aujourd’hui le vent en poupe, vient pourtant d’un enseignement ancestral. Associé à la quête du mieux être mais souffrant encore parfois d’une mauvaise réputation, je vous en dis plus dans ce billet sur cette pratique garante d’une bonne santé physique et mentale.

Un peu d’histoire…

Avant de rentrer dans le vif du sujet, revenons sur les origines de cette discipline qui prend sa source en Inde, il y a plus de 5 000 ans. Elaborée au départ pour aider l’Homme à traverser les différentes épreuves de sa vie, le « yuj » (que l’on peut traduire par « unir » en sanskrit) apparait dans les premiers écrits fondateurs en 200 avant J.C, les yoga sutras de Patañjali, et fait partie de l’un des 6 systèmes philosophiques majeurs indiens. Son but ultime ? Elever son esprit pour se libérer du mal afin de l’unir à Dieu et atteindre ainsi le « Samadhi », l’union parfaite avec notre Univers. Au fil du temps et des pratiques, on a pu distinguer 4 grandes voies de yoga :

  • Le karma yoga que l’on peut définir comme le yoga de l’action et qui consiste à atteindre le désintérêt, c’est-à-dire être capable de faire quelque chose sans attendre une récompense financière ou morale ensuite.
  • Le bhakti yoga qui traduit la voie de la dévotion.
  • Le Jnâna yoga est le yoga de la connaissance, dans le sens très spirituel du terme.
  • Enfin, le hatha yoga, le plus connu et le plus pratiqué aujourd’hui, est le yoga de l’effort qui allie méditation, souffle et éveil spirituel.

Des bienfaits multiples pour tous

Si le yoga occidental tend à répondre de plus en plus aux besoins de notre société actuelle en alliant postures pour dynamiser nos corps malmenés par le rythme fou de nos vies et exercices de respiration pour prendre du recul sur nos préoccupations, celui-ci a l’incroyable avantage de pouvoir être pratiqué par tous. En effet, jeune ou plus âgés, homme ou femme, sportifs ou non, tous, nous pouvons bénéficier des nombreux bienfaits de la discipline parmi lesquels l’assouplissement des muscles et de la colonne vertébrale, le renforcement de la vitalité et du système immunitaire, l’élimination des toxines de l’organisme, l’amélioration de la circulation sanguine, des fonctions digestives ou encore de la qualité du sommeil. Le yoga est également un excellent moyen de développer la persévérance et gérer le stress tout en éliminant nos émotions négatives.

Quel yoga est fait pour moi ?

Voilà une question importante à se poser avant de se lancer dans cette activité car c’est vrai, le yoga est bon pour tous mais tout le monde n’est pas toujours fait pour tel ou tel yoga. Car les variantes sont nombreuses et il est parfois difficile de se retrouver au milieu des différentes formes : ashtanga, vinyasa, lyengar, bikram etc… Ainsi, le kundalini yoga qui consiste principalement à enchainer exercices de respiration et récitations de mantra est idéal pour lâcher prise et se reconnecter avec ses émotions pures. Le yin yoga – particulièrement sollicité pour travailler le corps en profondeur notamment le bassin, les hanches et la colonne vertébrale – est une pratique douce dans laquelle on tient les postures plus longtemps. Autre yoga assez lent, l’hatha, plutôt statique enseigne l’importance de la respiration sur les mouvements. A la fois physique et spirituel, le jivamukti associe postures et incantations en musique tandis que les yogas plus dynamiques comme l’ashtanga, le vinyasa ou encore le lyengar déclinent une série de mouvements parfois complexes à enchainer à un rythme soutenu.

La bonne pratique

Comme toutes les modes, on a souvent envie de succomber et faire comme tout le monde, attention cependant à ne pas faire n’importe quoi n’importe comment. N’oubliez pas que la bonne pratique commence par un bon praticien, en effet, veiller à choisir un bon professeur est la première étape à passer avant de se lancer. N’hésitez pas à questionner votre yogi sur sa pratique, son yoga, ses diplômes et ses expériences avant de vous engager avec lui. On pense également à s’équiper de vêtements confortables et d’un bon tapis et surtout, surtout, on évite de se jeter à corps perdu dans la superbe posture qu’on a vu sur notre compte Instagram préféré au risque de se faire plus de mal que de bien.

Le mot de votre Ostéopathe!

C’est avec plaisir que je vous ai fait une brève présentation du yoga! En tant qu’Ostéopathe et “néo”pratiquant  , je garde un œil et un avis bienveillant sur tout cela! En discuter et le découvrir n’est pas chasse gardé mais un vrai plaisir tant que la finalité reste votre bien être.

Vous pouvez désormais goûter à la sérénité en toute sécurité !

Laisser un commentaire